DAGROPASS - "AMAGARANIKINDI"
        Développement Agropastoral et Sanitaire- « AMAGARANIKINDI »

Dagropass

Mission et Objectifs

Mission et Objectifs

DAGROPASS-« AMAGARANIKINDI » a comme mission « de venir en aide à la population souffrante du milieu rural post conflit armé » et ses objectifs sont :

Informer et former les paysans sur les innovations dans les domaines ;
agropastoral, artisanal, sanitaire, paix et sécurité par la lutte contre les armes légères et de petit calibre pour le développement durable ;
Prévenir et combattre l’esprit de haine et de violence ;
Conduire la population burundaise à reconnaitre, et respecter les droits de la femme et de son autonomisation socio-économique;
Inciter, appuyer et suivre des initiatives locales pour la paix et le développement ;
Amener la population rurale à participer à la gestion des biens de l’Etat et à revendiquer elle-même ses droits au quotidien.

Population cible des activités de DAGROPASS

DAGROPASS-« AMAGARANIKINDI » s’est refusé de travailler à la place de la population bénéficiaire. Elle prône que chaque personne humaine où qu’elle se trouve soit en mesure d’assurer sa propre promotion socio-économique et contribuer efficacement aux initiatives locales, nationales et internationales pour la paix, la sécurité, le développement et la promotion des droits de la femme.

Elle voudrait que chacun participe à la construction et à la promotion d’une société de développement, de paix et de la sécurité. Une société véritablement démocratique où il fait beau vivre.

Ainsi donc, dans ses projets, DAGROPASS-« AMAGARANIKINDI » cible :

- Les femmes rurales et semi-urbaines du milieu post conflit armé ;

- Les femmes indigènes batwa (ethnie minoritaire au Burundi) ;

- Les veuves ;

- Les femmes vivant avec handicapes :

- Les orphelins du SIDA et de guerre ;

- Les jeunes filles désœuvrées ;

- Les ex-combattants ;

- Les diabétiques et autres femmes ayant des maladies chroniques ;

- Les décideurs à la base, provinciaux, nationaux, régionaux et internationaux ;

- Les travailleurs de sexe.